Demande d’interpellation à propos de la répartition des centres de vaccination

Monsieur Le Bourgmestre,

La vaccination est devenue progressivement en enjeu majeur de lutte contre la pandémie du Covid. Chaque citoyen en est très conscient.
Le 14 janvier dernier, le ministre bruxellois de la santé communiquait la localisation des 10 centres de vaccination pour Bruxelles, y figurait notamment le Parlamentarium situé place du Luxembourg à la frontière d’Ixelles et d’Etterbeek.

Le 2 février, ce lieu, géré par le Parlement européen, ne se trouvait plus dans la liste du ministre. Et pour cause, les institutions européennes ont décidé d’affecter ce bâtiment à la vaccination exclusive des fonctionnaires européens. Donc, en quinze jours, un centre a été rayé de la carte, sans aucune communication, privant les habitants du Sud-Est de Bruxelles d’un lieu pour se faire vacciner. On parle tout de même de près de 200.000 personnes qui sont laissées pour compte. En guise de réponse à cette lacune, il est question d’envoi d’équipes mobiles dans les communes qui ne disposent pas de centre. Ce qui n’est pas sans poser des questions en terme de conservation des vaccins (sécurisation, température), mais également en terme de cadence car des équipes mobiles ne pourront jamais être en capacité d’atteindre le même nombre de vaccination qu’un centre.

Faut-il encore rappeler que la population est éprouvée, elle a besoin d’être rassurée et non abandonnée. La lumière au bout du tunnel semble encore s’éloigner davantage pour 16% des Bruxellois. Un centre pour les communes du Sud-Est est indispensable si on veut pouvoir retrouver rapidement une vie normale.

Dans ce contexte, ma question est de faire le point sur les éventuelles alternatives à activer auprès des autorités régionales qui permettront de répondre aux attentes de la population etterbeekoise en termes de lieu de vaccination de proximité. Par ailleurs, est-il inopportun de penser à affecter l’actuelle salle du conseil communal, bientôt désertée, en lieu de vaccination pour les six mois prochains ?  

Je vous remercie pour votre attention.

André du Bus