Depuis septembre 2019, quelle est l’action de nos conseillers communaux Louise-Marie Bataille et André du Bus ?

Vigilance, écoute et relais des préoccupations des habitants, propositions nouvelles et suivi des dossiers caractérisent l’action de nos deux élus humanistes au Conseil communal d’Etterbeek, le parlement de notre commune. De l’Avenue de Tervueren à la Place Jourdan, des grands projets immobiliers aux plaines de jeux, de la crise du Covid au budget, ils sont et restent « au taquet » !

Bilan synthétique des actions menées :

1. Qualité de vie et du quotidien des Etterbeekois :
Au Conseil communal Louise-Marie a interpellé le Collège des Bourgmestre et Echevins (le ‘gouvernement’) sur la manière dont il gère plusieurs dossiers:

  • Le projet de ré-aménagement de l’avenue de Tervueren en ‘boulevard urbain’ : En attendant, il est prévu qu’une piste cyclable bidirectionnelle soit temporairement réalisée sur la latérale sud (côté Armée), ce qui posera pas mal de problèmes de sécurité aux intersections. La création d’une rue cyclable sur cette latérale sud, comme c’est prévu sur la latérale nord (côté Tongres) assurerait mieux la sécurité de tous les usagers.
  • La plaine de jeux de la rue Père de Deken, fermée en décembre dernier, n’a été rouverte que bien après la crise du Covid et après les interventions répétées de Louise-Marie; on déplore un manque d’anticipation flagrant dans la gestion des équipements et fournitures, tout comme très mauvais suivi du petit espace sports situé derrière la plaine de jeux.
  • Le réaménagement du site ING au Cours St Michel constitue un projet d’envergure (4 hectares, plus d’1% du territoire communal) ; avec un impact important sur l’ensemble du quartier Armée (et Grande Haie). Louise-Marie défend une motion portant sur la désignation d’un modérateur professionnel externe neutre dans le cadre du processus de participation citoyenne ; il n’est pas sain que la commune soit prise en étau entre les promoteurs immobiliers et les citoyens.

2. En termes d’implication des habitants dans les décisions qui les concernent, André est intervenu sur trois dossiers :

  • Le premier, emblématique, portait sur la création des conseils consultatifs de quartier. Les citoyens seront tirés au sort. Fort bien ! En étaient exclues les personnes s’étant présentées sur une liste électorale et n’ayant pas été élues. Cela revenait à dissuader tout citoyen de l’exercice du droit fondamental de défendre une opinion en se présentant sur une liste.  Inacceptable ! Nous avons déposé un recours à la tutelle régionale, sur base d’une discrimination injustifiée. Recours entendu. La majorité a dû revoir sa copie.
  • Les deux autres dossiers portaient sur la non implication des commissions consultatives des Classes moyennes et du Développement durable dans des décisions relatives, pour le premier à l’octroi de primes visant le soutien des commerçants et artisans, pour le second visant l’octroi de parcelles potagères. Curieux de faire l’impasse sur ces organes consultatifs alors que la majorité avait fait de la participation une priorité majeure de son action politique.

3. Une autre mission importante est de surveiller la gestion des services communaux par le Collège. Dans ce cadre, Louise-Marie a visité plusieurs services communaux : la ludothèque, la maison des Jeunes La Clef, le chauffoir de jour, le chauffoir de nuit, Contact Plus, le CPAS et son espace Libellule (distribution de nourriture et vêtements).

4. L’accès au logement reste un problème majeur pour la classe moyenne. Dans ce contexte André a rappelé la nécessité d’affecter la majeure partie du terrain de l’actuelle maison communale à du logement moyen (conventionné). Afin d’ancrer une partie de la classe moyenne dans la commune. Un message sans cesse rappelé.

5. La mission d’un conseiller communal c’est aussi de répondre aux demandes que les citoyens lui adressent et de les relayer vers la Commune. Quelques exemples :

  • recherche d’emploi et de logement (d’urgence)
  • routes et trottoirs dégradés et dangereux pour les vélos et les piétons
  • propreté des voiries, lutte contre les nuisances des pigeons
  • problème de voisinage et orientation vers le médiateur communal,
  • demande de subsides pour la rénovation des orgues et l’organisation de concerts.

6. Par ailleurs, durant le confinement, Louise-Marie a entamé des démarches permettant la ré-ouverture du service de prêt de la bibliothèque Hergé en ‘take away’. André a participé aux réunions régulières des chefs de groupe afin de faire le point sur l’évolution de la situation à Etterbeek et sur la situation sensible des maisons de repos.

7. Enfin une commission axée sur la mémoire coloniale sera mise sur pied. André en sera le représentant humaniste. Lors du débat en conseil communal, il a plaidé pour une approche collective permettant de faire face à l’histoire, de reconnaître et d’assumer les erreurs dans un un objectif d’apaisement et de respect mutuel, sachant que les choses sont sensibles et complexes.

Suivez nos actions et interventions sur le site alternative1040.be.

Nous restons à votre entière disposition !

André du Bus
Chef de groupe
andre@andredubus.be
André du Bus
Louise-Marie Bataille
Conseillère communale
louise-marie.bataille@skynet.be
Louise-Marie Bataille

En plus du Conseil communal
Alternative cdH Ettebeek est représenté dans les organes communaux suivants :

Etterbeek Sport : Jean-Marc Gollier
Centre Culturel Senghor : Reneta Shipkova
Log’Iris : Damien Gerard
AIS & ALE : Janvière Yaramba
Maison des Jeunes : Pierre-Charles de Dorlodot
Suppléant CPAS : Laurent de Liederkeke
Régie Communale Autonome : Nicolas Coppens
Mission locale pr l’emploi : Matthieu Depreter