Damien GERARD

Adresse : Rue des Boers, 98
E-mail : dgerard@alternative1040.be
GSM : 0479 / 54 11 88

    • Né à Etterbeek il y a 40 printemps
    • Scolarité au Collège Saint-Michel
    • Scoutisme à la 7ième (ND du Sacré-Cœur) et à la 35ième (Ardents)
    • Marié à une expat’ rencontrée à Etterbeek et papa d’une petite fille de 18 mois (et le deuxième est en route !)
    • Juriste spécialisé en droit européen et de la concurrence
    • Conseiller communal depuis 2012, et candidat-bourgmestre !

Damien Gerard
1

« Le cœur d’Etterbeek bat dans nos quartiers ! ». Telle est l’intuition qui m’avait amené à me présenter aux élections communales il y a six ans : construire un projet cohérent et ambitieux pour notre commune se focalisant sur l’amélioration de la qualité de vie dans les quartiers délimités par les grands axes qui la traversent.

Cette intuition a guidé mon action au cours des six dernières années, depuis les bancs de l’opposition. Tout en relayant de nombreuses autres préoccupations, j’ai par exemple poussé le cdH à soutenir le projet de contrat de quartier durable Chasse-Gray au niveau régional, je me suis mobilisé pour la modernisation de la place du Rinsdelle, et j’ai souhaité que le projet de construction sur la parcelle du Mouchoir (rue Louis Hap) se fasse en cohérence avec les besoins du quartier.

Aujourd’hui, cette intuition s’est transformée en un projet mature nourri d’échanges avec de nombreux etterbeekois. Ce projet se décline en une centaine de propositions disponibles sur le site www.alternative1040.be. Trois constantes s’en dégagent :

    • Proximité : votre quartier, c’est chez vous ! Les habitants doivent pouvoir se réapproprier l’espace public, qui doit (re)devenir un lieu où l’on se pose, où l’on se rencontre, où l’on échange ; bref, où l’on est chez soi et où se crée du lien social, condition essentielle du bien-être. Cela requiert notamment des aménagements urbains modernisés (ex. zones de rencontre), la création de lieux de rencontre (ex. agoras de quartier), des commerces et services de proximité, mais aussi une vie culturelle et associative locale et la possibilité de participer aux prises de décisions qui affectent son quartier.

    • Sécurité : condition essentielle du vivre-ensemble. Les habitants ne peuvent se sentir chez eux dans leur quartier que si la sécurité y est garantie. Cela requiert une présence de l’autorité publique (police disponible, stewards actifs), une modernisation des moyens de communication avec les autorités (ex. des bornes de signalement), des sanctions effectives pour les incivilités. Mais la sécurité c’est aussi des flux de circulation maitrisés, des infrastructures en bon état et une politique de prévention ciblée sur les besoins de chaque quartier.

    • Propreté : exigence d’un espace public partagé. On en peut s’approprier une espace public que si sa propreté est assurée. De même, la propreté est un enjeu collectif local. Cela implique à la fois des solutions concrètes et innovantes qui dépassent les campagnes de prévention (ex. poubelles sécurisées, dépôt communal, bornes de signalement, cellules de réaction), mais également un soutien aux initiatives locales et un dialogue proactif avec les habitants des zones problématiques.
 
Au-delà de ces propositions, les six dernières années ont également confirmé une conviction : Etterbeek a besoin d’un souffle nouveau. On ne peut plus se satisfaire d’un projet politique basé sur le partage du pouvoir et des moyens qui l’accompagne, associant les mêmes acteurs depuis plus de 25 ans. Oui, le potentiel d’Etterbeek est largement sous-exploité en raison d’un manque de vision collective et d’une gestion archaïque. Oui, la gouvernance communale doit être modernisée (ex. en renforçant le rôle du conseil communal avec un président indépendant du Collège, en limitant à deux mandats successifs l’exercice des fonctions exécutives, ou encore en créant un médiateur communal), et Etterbeek doit développer des solutions digitales intégrées au service de la population (ex. NET-terbeek).

Pour insuffler ce souffle nouveau, j’ai besoin de votre soutien. Votre vote est la condition nécessaire à l’amélioration de votre qualité de vie. Et combiné à celui de vos voisins, amis et connaissances, il peut vraiment faire bouger les lignes. N’hésitez pas à me contacter pour en parler, à partager nos propositions, à afficher votre soutien, à devenir un acteur de ce projet et de l’avenir de votre quartier.

Avec toute l’équipe d’Alternative cdH, je compte sur vous !

Damien Gerard signe